Posted on

Lettre ouverte aux parlementaires / Actions / Vidéos

Ce message comporte quatre informations.

1. Nous avons envoyé à l’ensemble des parlementaires une lettre ouverte intitulée « La nomination à la présidence du HCERES entachée d’une faute déontologique et d’une atteinte au principe de séparation des pouvoirs. »

2. Les réponses au questionnaire du CoNRS confirment notre propre enquête : il y a une absence totale de soutien à la loi de programmation de la recherche dans la communauté académique. Concernant les moyens d’action, 60% des répondants souhaitent une démission de toutes les responsabilités administratives, et en particulier des sections du CNRS et des directions d’unité. 15% des répondants y sont opposés. Pour accompagner un possible mouvement de démission avant le passage au Sénat, le blocage des évaluations ANR et HCERES — qui suppose de les accepter dans un premier temps — a par ailleurs été évoqué dans différents courriers que nous avons reçus. Ce mardi 13 octobre constituera une première étape de remobilisation en « hybride » : actions et envoi de courriers aux parlementaires.

3. En fin de semaine prochaine, nous lancerons une pétition, en coopération avec d’autres collectifs, pour alerter les parlementaires, le Conseil d’Etat et le Conseil constitutionnel sur l’absence d’étude d’impact sérieuse en matière d’aménagement du territoire et en matière budgétaire. Nous avons des raisons de penser ce levier effectif.

Nous attirons par avance votre attention sur les deux analyses suivantes :

https://theconversation.com/comment-la-loi-de-programmation-de-la-recherche-aggrave-les-inegalites-entre-territoires-en-france-146114

http://www.atterres.org/sites/default/files/Note%20EA%20LPPR.pdf

4) Les vidéos des journées de prospective « Inventer l’Université et la recherche de demain » sont désormais presque toutes en ligne.

Introduction (J. Siméant-Germanos et B. Andreotti) : repartir des besoins de la société plutôt que de ceux de la recherche et de l’Université.

Finalités de l’enseignement universitaire (V. Durand).

Workday for Future (V. Guillet).

Sciences citoyennes (A. Lapprand).

De la division du travail scientifique : le couple P.I. / précarité (R. Brette).

Université et démocratie (W. Brown).

Les conditions de l’autonomie étudiante (H. Harari-Kermadec).

La condition de précaire (P. Stamenkovic).

Restaurer la collégialité dans les instances (J. Gossa).

Une proposition de budget répondant au besoins de la société (P-Y Modicom).