Posted on

Politique de recherche : les attentes de la communauté

Communiqué de presse du 31 janvier 2019

La première convention des directeurs et directrices de laboratoires du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) sera inaugurée ce 1er février à Paris par le premier ministre, M. Philippe, qui devrait y faire une série d’annonces sur la politique de recherche. À cette occasion, le collectif RogueESR rend publics les résultats d’une enquête menée auprès de la communauté académique, qui évalue la politique conduite jusqu’ici, en matière d’emploi scientifique.

Le questionnaire a reçu plus de 5 000 réponses en quelques jours. C’est deux fois plus que la consultation organisée par le Parlement sur ce sujet.

97% des répondant·e·s considèrent inacceptable, voire inadmissible, le refus du gouvernement de financer des postes de chercheuses et chercheurs alors que l’argent public finance le Crédit d’Impôt Recherche à hauteur de 6 milliards d’euros.

9 répondant·e·s sur 10 considèrent que la politique du gouvernement en matière d’emploi scientifique est plutôt mauvaise et que la diminution du nombre de postes mis au concours au CNRS est néfaste pour la recherche.

9 répondant·e·s sur 10 ont pu directement observer des situations de précarité dans l’exercice de leur métier.

Les réponses témoignent du désespoir de la communauté scientifique et de ses attentes : notamment le maintien des postes permanent ouverts au concours tel qu’exprimé par cette pétition. Dans le cas contraire, plus de 2 000 personnes se disent prêtes à une occupation du CNRS, et plus de 3 000 personnes sont prêtes à produire des expertises indépendantes sur l’utilisation du Crédit d’Impôt Recherche.

Télécharger ce communiqué de presse en PDF.

Résultats de l’enquête de RogueESR basée sur 5 085 réponses.

15 + 15 =